AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à poster un petit message dans nos sujets de publicité Bazzart et Pub RPG Design. Merci! ♥️

Partagez | 
 

 Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   17.09.12 19:14


“ GIANNI & ERMES „
Come on guy will fight these bastard...
Je finissais d’envoyer un sms à Alessia alors que je me tournais sur le lit, lui souhaitant alors une bonne nuit en avance ainsi qu’une bonne soirée puisque la belle devait aller diner avec sa famille en restaurant. Quelque peu déçu de ne pouvoir aller la voir cette nuit et passer quelques instants avec elle, je laissais faire, me disant bien que de toute manière, il fallait qu’elle passe du temps avec sa famille. Ne sachant quoi faire, n’ayant rien prévu, je restais allongé sur le lit en regardant mon plafond. Il fallait vraiment que je me décide à le refaire celui là. Ce château, bien qu’assez vieux, commençait à tomber en morceau ci et là et mon paternel était bien trop occupé ailleurs pour s’en rendre compte. Pire, malgré nos plaintes, il ne faisait rien. À croire qu’il avait plus qu’un poil dans la main celui là. Soufflant, je me disais alors que j’allais devoir me mettre moi-même au travail et ce, dès demain si je voulais éviter un malencontreux accident. Il serait tout de même bien con qu’un enfant Montaigu disparaisse à cause d’une bâtisse mal restauré. Les Capulet seraient aux anges certes, eux qui n’ont jamais pu nous causer le moindre mal. Mais bon, je ne pouvais laisser cela arriver. Et cette fissure qui me pendait au nez ne me donnait absolument pas envie de rester là les bras croisés à attendre qu’elle cède. Me redressant, je regardais mon téléphone, attendant un dernier sms d’Alessia qui ne venait pas et tomba sur le numéro d’Ermes. Cela faisait quelques temps qu’on n’était pas sorti tout les deux, entre homme, à aller foutre la merde ci et là. Bien que cela ne nous ressemble pas vraiment, il nous arrivait parfois de sortir pour aller boire et nous amuser à provoquer nos ennemis. Et cela me manquait. Depuis ma rencontre avec Alessia et l’emménagement d’Ermes avec Spe, nous nous étions attendri. Bien trop attendri d’ailleurs. il fallait y remédier et c’est en souriant, m’en fichant de mettre la soirée de ma sœur à mal, que j’envoyais un sms à Ermes pour la soirée.


SMS DE GIANNI
le 17/09/12 à 21h00
❝ Tu fais quoi ce soir ? Je serais d’avis d’aller foutre un peu la merde chez les Capulet, histoire de ne pas perdre la main et de redevenir les jeunes cons qu’on a toujours était




Envoyé. Je souriais en relisant mon message. Ce que je pouvais être gamin parfois. Mais cela ne faisait pas de mal. Enfin… pas encore. Même si nous étions assez fort tout les deux, j’étais presque sûr que s’il acceptait, nous finirions la soirée au moins une fois aux urgences pour une blessure plus ou moins grave. A deux contre certainement des dizaines de personnes, c’était les risques à prendre. Attendant quelques minutes, j’eu le loisir de recevoir une réponse positive et, tout en souriant, lui demandais de se tenir prêt, que j’étais sur le point d’arriver. Enfilant un jean et une veste en cuir, j’annonçais à Veny qui était la seule personne encore présente dans la maison, que je sortais et, l’embrassant sur le front, partais prendre ma voiture, me mettant en route vers l’appartement d’Ermes. Quelques minutes sur les routes, quelques feux rouges ci et là, j’arrivais en bas de chez lui et ne prenais pas le temps de monter saluer ma sœur. Je ne savais même pas si elle était là d’ailleurs et ne voulais pas subir ses foudres sur le fait que j’allais enlever son mec pour la soirée. Déverrouillant la voiture, je le laissais monter et le saluais alors en souriant, content de le revoir après tout ce temps. « Comment va mon cochon ? Prêt à faire la « fête » ? Ça fait bien trop longtemps qu’on n’est pas sortit tout les deux. » Je souriais sur cette phrase et enclenchais la première avant de prendre la route, partant en direction du quartier Capulet qui allait accueillir le théâtre de nos retrouvailles fraternelles. De nouvelles minutes passèrent et nous arrivâmes non loin d’une boite de nuit du quartier Capulet. Nous garant assez loin pour ne pas éveiller les soupçons, nous avancions en souriant à pied par la suite avant de trouver une ouverture par une porte de sortie de secours et nous faufiler dans l’établissement. Sans ça, jamais nous n’aurions pu rentrer. La musique était forte et les jeunes dansaient de part et d’autres, ne ce souciant absolument pas de ce qui allait bien pouvoir se passer une fois que nous serions suffisamment chaud pour mettre de l’ambiance. Je regardais Ermes, un sourire en coin et l’invitais donc à prendre un verre au bar…

▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪


♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia


Dernière édition par Gianni S. Perroni le 09.10.12 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Ermès I. Panella


▪ âge : 26
▪ messages : 151

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   18.09.12 17:43







Come on guy will fight these bastard. Ft Gianni L. Perroni
.


    Une énième nuit à tourner en rond, une énième soirée à s’engueuler avec Sperenza pour tout et rien. Plus rien allait entre elle et moi, et cette fameuse nuit qui devait être « torride » tournait en rond dans mon esprit. Elle n’avait pas été avec moi cette nuit là, j’avais le pressentiment qu’elle n’était désormais plus avec moi. Ce n’était pas à moi qu’elle avait pensé, j’avais été le seul à apprécier ce moment en faite. Comment pouvait-on s’être séparé de la sorte, une espèce de fossé c’était crée entre nous, et je ne parvenais pas à combler le trou. Moi aussi j’étais perdu. J’aimais Sperenza, mais si Diamante n’avais pas foutu la merde dans mon couple, je ne penserais pas autant à Carolane… Je maudissais cette femme, elle avait détruit mon avenir avec cette magnifique femme, et ce soir, je ne parvenais même plus à lui parler… Debout au milieu du salon, Sperenza et moi on se regardait en chien de faïence, prêt à se sauter dessus à la moindre occasion… J’avais eu le malheur d’engager la conversation sur notre ébat d’il y a quelques jours… Son absence de gémissement m’avait tellement meurtrit dans ma virilité… Alors quand j’avais cherché à comprendre, elle s’était braqué, me sortant des excuses bidons, alors j’avais explosé… J’avais sortis tout ce que j’avais au fond de mon cœur mes mots résonnant encore dans la pièce…

    «-T’as pensée à Diamante c’est ça hein ? A cette poufiasse blonde ? C’est elle qui t’excite plus que moi n’est ce pas ? Quella cagna !”

    Et de rage, j’avais explosé un vase contre le mur... Depuis cet instant, j’avais le sang qui bouillonnait au coeur de mon système sanguin, je devais me défouler, et un sms me permettrais ainsi de le faire... Gianni. Je sentis mon téléphone vibrer dans ma poche et j’ouvris ainsi le message, la rage toujours en moi. En lisant les mots de Gianni, je pris ma veste sans même demander mon reste. Et lui répondit dans la foulé.




    SMS D’Ermès Panella
    le 17/09/12 à 21h05
    ❝ Je fait rien, et c’est avec plaisir que je viens avec toi mettre une raclée à deux trois capulet, j’ai bien besoin de ça. Je te rejoins en bas. J’arrive mon bichon.❞




    Je sentis Sperenza me rattraper, se confondre en excuse, et je retirais mon bras de son emprise. Je ne voulais plus lui parler pour la soirée, elle m’avait blessée, littéralement, et j’avais besoin de retrouver ma virilité. Elle avait compris ce qui se tramait, et que je n’allais pas revenir indemne, si bien qu’une larme s’échappa de ses yeux, mais je n’allais pas être dupe. Je claquais la porte sans lui adresser une parole, puis descendais deux à deux les marches de l’escalier, n’ayant qu’une envie, mettre une droite à quelqu’un. Je le vis en bas de l’immeuble, déverrouiller les portes, et j’entrais en lui souriant comme un neuneu. Je voulais camoufler les apparences, il ne devait pas savoir qu’entre sa sœur et moi, nous étions sur le point de se séparé, et surtout il ne devait pas savoir qu’elle était Bisexuelle… Je pense que cela lui mettrait un coup dans la gueule. Je riais en entendant ce surnom stupide qu’il m’avait donné il y a des années et lui répondit…

    « - Salut mon bichon ! Je vais bien et toi ?! Je suis chaud comme la braise là ! Mes poings me démangent ! Oui, ça fait un bail ! Mais t’inquiète on va rattraper le temps perdu ce soir ! »

    Je lui fit mon sourire de tombeur, puis éclatais de rire, et il partit en trombe direction le quartier des Capulets… Le carnage allait commencer, et j’étais fin prêt à m’en faire un ou deux. Il se garait assez loin pour ne pas éveiller de soupçon, et on se faufilait dans une rue adjacente pour entrer dans la boite par derrière. Il y avait de l’ambiance là dedans. Je regardais Gianni, fit un petit déhanché sexy pour lui montrer que j’étais prêt à m’amuser, puis souriais comme un con, excité à l’idée de sentir l’adrénaline montée en moi. Il m’invitait à prendre un verre au bar, et je le suivais, commandant directement un double whisky pur, m’adossant au comptoir… Je tournais mon visage vers Gianni et lui fit un sourire en coin…

    « - On boit, puis on cogne ? »


Fiche par romane, disponible sur twi-art
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t817-ermes-isaia-panella-

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   19.09.12 18:07


“ GIANNI & ERMES „
Come on guy will fight these bastard...
Malgré le sourire qui illuminait son visage, comme s’il était tout excité à l’idée de fracasser la gueule de quelques Capulet, je pouvais voir derrière les traits faussement festifs d’Ermès que quelque chose n’allait pas correctement. Je ne savais pas quoi, et j’avais envie de savoir mais je restais de marbre, ne disant mot, ne voulant pas l’obliger à dire quelque chose qu’il n’avait pas envie. Je connaissais suffisamment le jeune médecin pour dire qu’il se confierait de lui-même le moment venu. Alors que je l’accueillais grandement en lui demandant comment il allait et en soulignant le fait que ça faisait un bail qu’on ne s’était pas vu pour s’amuser de la sorte, le jeune brun me regarda et répondit du tac au tac « - Salut mon bichon ! Je vais bien et toi ?! Je suis chaud comme la braise là ! Mes poings me démangent ! Oui, ça fait un bail ! Mais t’inquiète on va rattraper le temps perdu ce soir ! » Je souriais. Mon bichon, petit surnom tellement con qu’il m’avait donné mais qui était tout de même du même niveau que « cochon » comme je l’appelais. Il avait l’air en forme malgré cette arrière pensée que j’avais pu avoir. Je m’étais sans doute trompé. [color=steelblue]« Ca va ça va. On fait aller on va dire. Content de te voir en forme car ce soir, après quelques verres, je sens qu’on va bien s’amuser. J’espère que Spe ne m’en voudra pas de t’amener aux urgences après parce que bon, tu sais très bien que c’est surement là qu’on va finir. » Lui rappelais-je alors en rigolant tout en démarrant. Passant une main derrière mon siège, j’en ressortais deux bières que j’avais tout de même ramenées pour nous chauffer en quelque sorte avant d’arriver sur les lieux. Je le laisser les ouvrir et trinquais avec lui tout en conduisant, la musique à fond pour nous mettre dans l’ambiance. La nuit s’annonçait belle, clair, joyeuse pour certains… mais pour d’autres, cela allait être un véritable calvaire. Nous n’étions certainement pas les meilleurs combattant du monde, mais Ermès et moi on savait se débrouiller et même mieux, se complémenter lors de combat. Cela allait faire mal. Très très mal.

Une fois arrivé et garé à quelques rues du lieu de notre soirée, nous entrâmes par une sortie de secours et tombâmes directement dans la salle où la musique résonnait de part et d’autres, les jeunes dansant de tout les cotés. Souriant, je regardais Ermès qui commença à enflammer la piste de danse avec un petit déhancher. Riant, je fis de même et nous nous installâmes ensuite au comptoir du barre où je commandais un verre pour le médecin et moi. « - On boit, puis on cogne ? » Me demanda-t-il tout en souriant en coin. Il avait envie de sang, de combat. Cela se lisait clairement dans ses yeux. Je ne sais pas ce qui avait pu le mettre en rogne de la sorte mais cela était suffisamment fort pour le rendre aussi électrique. « Comme ça d’un seul coup ? Non… Je nous vois bien chercher la merde avec quelqu’un qui n’aura rien fait. Quelqu’un qui a plein de pote avec lui tu vois. Un petit scénario sympa si tu me suis bien… » Lui répondis-je tout en souriant avant de scruter la salle des yeux à la recherche de la proie parfaite. Il nous fallait quelqu’un qui se la pète, qui soit bien entouré et si possible qui soit à fond dans cette guerre. Cela me surprenait en plus de voir que personne ne nous avait reconnu. Même si nous n’étions pas des célébrités, nous étions tout de même assez connus Ermès et moi de nos ennemis. C’est pourquoi je me mis à penser qu’il y avait plus de personnes neutres dans la boite que de Capulet. Chose dont je fis part à mon ami « Ils auraient déjà du nous tomber dessus… je crois qu’il y a plus de neutre ici que de Capulet. Raison de plus pour trouver la cible parfaite. »


▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪


♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Ermès I. Panella


▪ âge : 26
▪ messages : 151

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   25.09.12 17:21







Come on guy will fight these bastard. Ft Gianni L. Perroni
.


    Je n’arrivais pas à occulter la trahison de Sperenza, son infidélité me remontais dans les tours, faisant augmenter l’afflux de sang dans mon corps. Je sentais l’adrénaline parcourir mes veines, il fallait que je cogne quelques capulets, sinon c’était Diamante qui se mangerais une droite, femme ou pas, elle détruisait mon couple. Je sentais le regard de Gianni sur moi, il était inquisiteur, il avait compris que je n’allais pas bien. Mais je savais pertinemment qu’il ne me forcerais pas à lui dire… Je me confierais en temps voulu… Bien que la nouvelle allait aussi l’anéantir… Sa sœur Bisexuelle, allant me quitter pour une femme capulet, il allait pété un câble lui aussi… J’entendis ça réponse, et je compris que lui aussi n’étais pas au top de sa forme, et qu’il avait besoin de fracasser quelques faciès… Il se confira lui aussi, quand moi je l’aurais fait. On était comme frère tout les deux. Mais lorsqu’il aborda le sujet Sperenza mon visage se serra et mon sourire s’effaçais quelques peu… Je lui répondit alors sèchement.

    « - Sperenza n’est pas mon problème ce soir. Et je compte bien finir aux urgences !»

    Je respirais un grand coup, puis lui fit un grand sourire de niais pour détendre l’atmosphère. Il me tendit deux bières et j’éclatais de rire. Ce gars était génial, il me surprenait tout le temps, se balader avec des bières, on aura tout vu. Je les décapsulais à la main et lui tendais la sienne, non sans avoir trinquer avec lui avant. Il mit la musique à fond, et je sirotais ma bière, dodelinant de la tête sur le rythme de la musique… La baston allait être génial ce soir, j’étais prêt à oublier le serment d’Hippocrate pour ce soir, et allait faire payer aux autres ce que Diamante faisait à mon couple… Ça allait saigner ce soir, et j’en serais en partie le fautif…
    Et même si l’ambiance dans cette boîte de nuit en valait le détour, je n’avais qu’une envie c’était de déroger aux règles de civilité et foncer dans le tas, ce que je ferais dans peu de temps. Un petit déhanché entraîna Gianni à m’imiter, et je ne pu faire autrement que de rire, il dansait vraiment comme un pied ce gars ! Posé au bar j’attendais mon verre, assez impatient, puis entendis la réponse de Gianni et fit une petite moue boudeuse… Meuh moi je voulais taper direct après avoir enquiller deux trois verres… Ça voulait dire attendre avant de cogner… Nuuuul ! Mais bon j’allais me laisser faire. Les verres arrivaient, et je trinquais avec Gianni avant de le boire c*l sec, juste histoire que l’alcool me monte bien à la tête et que j’oubli Sperenza. J’en commandais un deuxième à la suite, mais souhaitais rester un peu sobre tout de même…

    « - D’accord, choisissons la cible parfaite alors… Je suis pour essayer de draguer une gonzesse d’un Capulet et se battre avec toute sa bande ! »

    Je souriais comme un abruti, et fit comme lui un tour de la salle du regard… Personne ne semblait nous avoir repérer… Pourtant tout le monde nous connaissais dans le quartier, on était les loups blancs « Les fouteurs de merde », et on l’assumais. Mais ce soir, les neutres devaient être en surnombre… Je soupirais et regardais Gianni…

    « - Pff, c’est nul ! »

    Puis mon regard s’arrêta sur un groupe qui nous dévisageais… À enfin de l’action ! Tout une bande regardais dans notre direction, semblant prêt à en découdre avec nous, le ciel nous faisais enfin grâce ! Des gueules à casser le pied ! Je fit un sourire de pervers à Gianni, vidais mon second verre et m’apprêtais à me lever tout en gardant mon regard sur Gianni…

    « - Je vais draguer la gonzesse du chef de la meute là bas, et à la première droite, tu me rejoins ? »



Fiche par romane, disponible sur twi-art
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t817-ermes-isaia-panella-

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   29.09.12 18:44


“ GIANNI & ERMES „
Come on guy will fight these bastard...
Je le regardais, une fois dans ma voiture, alors qu’il me lançait de but en blanc, l’air grave, que Sperenza n’était pas son problème ce soir et qu’il comptait bien finir à l’hôpital. Un sourcil levait, le regardant en coin, je le vis par la suite sourire, essayant de cacher l’énervement qu’il avait eu à cet instant en parlant de ma sœur. Que s’était-il passé encore entre les deux ? Je savais que Spe pouvait être chiante et dure, mais de là à ce que Ermès réagisse de la sorte en parlant d’elle, c’est que quelque chose avait du se passer. Et quelque chose d’assez terrible en soit. Je l’interrogeais donc du regard mais ce dernier fit semblant de ne point comprendre. Je n’en demandais pas plus. Je savais que s’il voulait parler, il me dirait quoi rapidement. Pareil pour Spe. Même si c’était parfois dur avec ma petite sœur de part son caractère de merde que je partageais – mais elle en plus développé – elle savait qu’elle pouvait compter sur moi et tout me dire en cas de coup dur ou autre. Je ne disais donc rien et conduisais tranquillement sur les routes de Vérone tout en passant à Ermès une bière que j’avais dans la glacière posée sur les places arrière. Ce dernier retrouva le sourire. Un sourire franc. De toute évidence, la petite scène des bières à l’arrière de la voiture venait de le surprendre et de lui faire plaisir. Je trinquais donc avec ce dernier pour débuter ce début de soirée et lui promettre sans rien dire qu’on allait s’amuser. Oublier tout nos problèmes et se défouler sur les autres pour nous libérer de nos nerfs. Il était prêt à exploser, cela se voyait. Et moi aussi d’ailleurs. Mais j’arrivais plus facilement que lui à cacher mes sentiments.

Une fois dans la boite, on avança tout deux avec de petits déhanchés vers le bar pour commander de quoi boire et nous monter en chaleur. On aurait très bien pu sauter dans le tas sans crier garde, cependant, quelque chose de bizarre me taraudait. Une nette impression qu’il n’y avait pas que des ennemis parmi nous. Et cette impression se fit plus pressante lorsque je vis que personne n’avait remarqué notre présence. Ce qui était des plus bizarres puisque nous étions tout deux quand même assez connu par nos ennemis. Chose que je fis remarquer à Ermès lorsque celui-ci me demanda si on allait rapidement taper dans le tas. Je lui fis part aussi du fait qu’il y avait plus de neutre qu’autre chose ici et je pu voir une moue boudeuse se dessiner sur son visage. Une moue que je partageais, dégoutais moi aussi de ne pas croiser plus d’ennemi que ça. « Une idée parfaite mon ami. Trouvons cette fille alors et tu iras l’allumer. » Lui dis-je avec un petit clin d’œil, n’étant pas emprunt d’une envie de drague pour le moment. Cela ne m’empêcherait pas de voir la scène à quelques mètres de distance et à sauter dans le tas une fois que tout partirait en cacahuète. Nous tournant sur nous-mêmes, on se mit alors à regarder la salle d’un œil vif pour trouver notre bonheur. Il faisait quand même assez sombre et nous devions prendre notre temps pour bien voir. D’un seul coup, Ermès se tourna vers moi avec un sourire pervers et me montra d’un léger mouvement de la tête, une bande de jeune dans le fond opposé à nous qui nous dévisageait sans aucune retenue. J’apportais mon verre à mes lèvres, les regardant à mon tour un à un et souris en détournant les yeux vers mon ami. « Pas de problème mon cochon, je te couvre… » Lui dis-je alors en souriant, le laissant partir d’un coté de la salle et moi, partant de l’autre coté, sans le quitter des yeux. Une technique simple et dangereuse tout de même. nous séparer de la sorte en plein milieu du territoire ennemi…

J’avançais doucement, regardant Ermès au loin et aussi regardant autour de moi pour être sûr de ne pas me faire attraper et bloquer dans un coin, laissant Ermès seul avec les autres. Une fois à mi distance, je me posais sur un pilier de la boite de nuit, dans un coin sombre et regardais le brun approcher d’une jeune femme, très charmante d’ailleurs, et lui décrocher le plus beau de ses sourires. Je me mis à rire tout seul, il y allait franco et la jeune femme avait l’air d’apprécier sa venue. Si seulement elle savait qu’il était simplement là pour jouer et attirer ses amis… mes yeux se posèrent sur la bande qui prévint rapidement leur chef de la situation, ses derniers se mettant à regarder Ermès avec des yeux remplis de colère. Arrêtant de sourire, je sentais l’excitation et la rage m’envahir. Mes poings se serrant, je décidais d’avancer donc dans la foule, tout doucement, pour être sûr d’être tout proche au moment où les ennemis allaient se mettre en route sur mon ami. Je m’approchais donc sans les quitter des yeux et pressé le pas lorsqu’ils se mirent à bouger en bande et se diriger vers Ermès qui continuait de draguer sans retenue la jeune femme…



▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪


♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s


Bienvenue à Vérone
❝ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come on guy will fight these bastard... ▬ ERMES&GIANNI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.
» Toi, moi, fight ? [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIOLENT DELIGHTS ⊹ :: Verona. :: Circoscrizione uno. :: Ambiente.-