AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à poster un petit message dans nos sujets de publicité Bazzart et Pub RPG Design. Merci! ♥️

Partagez | 
 

 GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Bienvenue à Vérone
❝ Invité



MessageSujet: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   14.04.12 21:41

    Vous avez reçu un nouveau message. Le portable de Gianni venait de s’éclairer, signe qu’un nouveau message venait de lui parvenir. Trônant fièrement sur le bar, la luminosité de ce dernier avait forcément attiré l’attention de Sergio. Devait-il jeter un coup d’œil rapidement ou devait-il ignorer cette tentation abrupte qui était entrain de l’envahir ? Après tout, c’était peut être une urgence… Quelqu’un essayait peut être de contacter Gianni rapidement. Et si tel n’était pas le cas, il n’avait aucune raison de savoir que Sergio avait lu ce message pour lui. Les défaillances d’une technologie, on connaissait tous ça de nos jours après tout. Détournant son regard un instant vers les toilettes où devait être entrain de se rafraichir Gianni, Sergio jugea qu’il lui restait au moins quelques secondes avant qu’il ne décide de venir de nouveau le rejoindre. Il empoigna alors avec docilité le cellulaire de son frère, et ouvrit le message qu’il venait de recevoir sans aucun scrupule, ni même une once de regret.

    SMS FROM ALESSIA G. VALENTINI TO GIANNI S. PERRONI
    le 14/04/12 à 17h07
    ❝ Rejoins-moi à la bibliothèque dès que possible, je dois te parler. See U.❞

    Alessia. Ce prénom n’évoquait rien au jeune Perroni du plus loin qu’il s’en souvienne. Pourquoi cette dernière souhaitait-elle alors voir son frère ? Et pourquoi Gianni n’avait même pas daigné lui parler de cette inconnue ? C’était étrange, et cette histoire ne lui inspirait rien qui vaille. Son frère lui cachait quelque chose, et il était bien décidé à en avoir la preuve formelle.

    Reposant alors le téléphone du jeune homme sur le comptoir, Sergio se contenta de sourire lorsque Gianni revient vers lui, et de ne rien laisser transparaître devant son frère. Il avait bien l'intention de se rendre à ce rendez-vous pour lui. De cette manière, il ne prit même pas la peine de le prévenir que quelqu’un cherchait à le contacter et continua de partager un moment de détente avec son frère comme ci ne rien n'était. S’il l’avait fait, il n’aurait jamais pu avoir l’occasion de se faire passer pour ce dernier, et n’aurait alors jamais pu découvrir ce que celui-ci lui cachait alors. Avec un peu de chance, il trouverait une raison de le dénoncer à son père, et gagnerait en popularité. Diriger le clan Montaigu avait toujours été l’un de ses objectifs, et il était prêt à tout pour y parvenir.

    Ainsi, lorsque Sergio avait quitté Gianni, il s’était rendu en vitesse à la bibliothèque avant que son frère n’aperçoive le message qu’il lui avait été dérobé. Bien que sur ce coup-là, Sergio avait été un peu stupide. En effet, supprimer ce message ne lui aurait très certainement pas coupé le sifflet au contraire de cette course sur le campus de la faculté. « - Soit je me fais prendre à mon propre piège, soit… » Arrivé au lieu de la rencontre, il n’eut même pas le temps de terminer sa phrase qu’il fut attiré dans un des rayonnages déserts de la bibliothèque. Mais à cette heure-ci, ce n’était pas vraiment une surprise. Si son fantasme n’était pas entrain de le gagner, il aurait juré qu’une femme venait de le plaquer contre le mur et de l’embrasser à pleine bouche. Sauf que dans ses souvenirs, ses rêveries n’avaient jamais été aussi réalistes que celle qu’il était entrain de vivre à l’instant. Était-il seulement possible que cette jeune femme puisse être en réalité ... Alessia ?
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice

avatar
Bienvenue à Vérone
Alessia G. Valentini


▪ âge : 26
▪ messages : 3442

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   28.04.12 22:17


“ Sergio & Alessia & Gianni „
Why does everybody lie ?
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Je tourne en rond, week-end de trois jours, nous sommes à peine samedi que déjà je ressens le manque de mon "amoureux" caché, Gianni. Je ne sais pas quoi faire, lui demander de venir à la maison avec mon père qui travaille ici du fait que comme par hasard les bureaux du cabinet sont en travaux est inenvisageable. Puis je n'aime pas le savoir traîner dans les rues "capulet". Alors je réfléchis à un lien "neutre" où nous avons le moins de chance de croiser nos amis et nos familles et un seul lieu me vient : la bibliothèque. Bien entendu j'pourrais demander à Kiara de m'incruster chez elle, seulement il est trop tôt je pense pour qu'elle soit au courant de ce qui se trame dans ma vie amoureuse. Du coup je m'empare de mon téléphone et envoies un sms à Gianni disant " Rejoins-moi à la bibliothèque dès que possible, je dois te parler. See U. " puis je file me préparer pour m'y rendre le plus rapidement possible. Même si j'dois attendre, j'pourrais en profiter pour réviser, depuis que j'ai fais la rencontre de Gianni et que je passe mon temps à flirter avec lui en cachette et à chercher toujours plus de moyens de le voir, j'peux pas dire que j'ai beaucoup travaillé. La fin d'année approche et même si j'peux pas dire que j'ai beaucoup de retard, j'veux pas prendre le risque de louper mon année et que mon père se pose des questions sur mon compte et ainsi commence à mettre son nez "dans mes affaires". Ce serait plus que mauvais sachant le lourd secret que j'essaie tant bien que mal de cacher.

Bref, une fois prête j'm'empare de quelques cours passe dans le bureau de mon père et lui lance « Je vais à la bibliothèque. » avant de lui déposer un baiser sur le front. Il me lance un « Oui oui. A toute. » guère très attentif à ce que je peux bien lui dire, bien trop préoccupé par son travail. Puis je sors de la maison et monte dans la voiture, me rendant alors à la bibliothèque. Une fois arrivée j'inspecte les lieux afin de savoir si oui ou non Gianni est déjà sur les lieux. Apparemment non. Alors après avoir présenté ma carte à la bibliothécaire je vais m'assoir sur l'une des nombreuses tables, bien au fond, mon coin préféré car très peu fréquenté. Je sors les quelques affaires que j'ai amené et commence à travailler. Assez distraitement je dois bien l'avouer. Mais j'ai une excuse. Penser à Gianni, à notre relation, m'inquiéter pour le futur mais être heureux du présent est bien plus plaisant que de bosser mon droit d'entreprise. Certes ce n'est pas très sérieux, mais j'en ai marre de devoir être sérieuse. Marre de faire tout ce que mon très cher père me dicte de faire. Marre de montrer l'exemple. Marre d'être en apparence la fille modèle de Flavio Valentini alors qu'en réalité je suis tout le contraire.

Et finalement après quelques minutes à me lamenter sur mon devoir de fille du chef du clan Capulet, je l'aperçois enfin. Un nœud se forme au niveau de mon estomac alors que je sens les battements de mon cœur accélérer, ma gorge se serrer et mes jouer rosir. Oui je me sens toute "chose" chaque fois que je l'aperçois. M'apercevant que contrairement à moi, il ne m'a pas remarqué, je finis par décider de le rejoindre laissant mes affaires à la table. Je le suis, telle une féline chassant sa proie et lorsqu'enfin il m'est accessible je l'attrape par le bras et le plaque contre un des rayonnages alors que je suis toute excitée que pour une fois ce soit moi qui le prenne par surprise. Puis très vite je plaque mes lèvres contre les siennes, lui offrant alors un fougueux baiser tandis que ma main glisse légèrement le long de son bras. Je finis par entrêmeler mes doigts aux siens alors qu'une fois notre baiser ayant pris fin je lui lance « Comment vas-tu joli coeur ? » De nouveau j'approche mes lèvres vers lui et les fait glisser dans son cou, m'amusant à embrasser ce dernier avec passion. Cependant j'ai une étrange sensation. Quelque chose cloche... C'est comme si... Comme si ce n'est pas MON Gianni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t233-giulietta-aimer-ce-n

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   30.04.12 13:23

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Why does everybody lie ?
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••



Debout devant la glace des toilettes, me lavant les mains avant de passer un peu d’eau sur mon visage, je me rafraichissais quelque peu alors que j’étais avec Sergio entrain de boire un coup. Cela faisait quelques temps que ça ne nous était pas arrivé et pour tout dire je passais un excellent moment avec lui. Il faisait chaud et l’eau froide que je me passais sur le visage m’aidait grandement à me rafraîchir. Quelques secondes passèrent alors avant que je ne revienne, souriant en m’installant près de mon double pour finir le verre que nous étions entrain de consommer tranquillement. C’était sympa ce petit moment et alors qu’il s’en allait, je sortais du bar et allais me poser sur ma moto, l’enfourchant avant de regarder l’heure de mon téléphone. Je trouvais ça bizarre de n’avoir pas encore reçu de sms de la part d’Alessia depuis le début de la journée. C’est pourquoi j’ouvris le menu et entrais dans mes sms pour lui en écrire un lorsque je vis une fenêtre de discussion ouverte avec elle. Surpris de n’avoir pas vu qu’il y avait un nouveau message, j’ouvris cette fenêtre et m’aperçus alors qu’elle m’attendait à la bibliothèque. Mettant la clé dans le démarreur, je lançais le moteur de ma bécane et mettais mon casque avant de tourner la poignée, faisant rugir la bête qui me propulsa à une vitesse folle sur les routes de Vérone en direction du lieu de rendez-vous.

J’espérais qu’elle n’attendait pas depuis trop longtemps et qu’elle ne s’ennuyait donc pas. J’étais à mille lieu d’imaginer ce que j’allais découvrir en la retrouvant… Arrivant devant la bibliothèque, je garais ma moto juste devant l’entrée, éteignais le moteur et descendais avant d’entrer dans l’enceinte de l’établissement. Je saluais rapidement les bibliothécaires que je rencontrais et montais dans les étages pour retrouver l’endroit où elle avait l’habitude de se rendre. Je mis quelques secondes à rejoindre le lieu et mes yeux se baladaient de part et d’autres pour la retrouver. Par chance, la salle était assez vide, ce qui nous laisserait le temps de n’être rien que tous les deux et de profiter de ce moment solitaire sans peur d’être trouvés. Après la révélation que nous avions eu tous les deux quelques jours au-par-avant, il était difficile et très stressant de se retrouver ensemble. M’enfin, on y arrivait et j’étais prêt à tout pour continuer de la voir et de faire quelque chose avec elle. Elle était loin d’être qu’une aventure de passage. Oh que non. Je continuais donc ma route dans les rangées de livre, essayant de la trouver, espérant ne pas m’être trompé d’étage lorsque j’entendis clairement un chuchotement tout près « Comment vas-tu joli coeur ? »

Je m’arrêtais alors dans ma course, un sourcil se levant sous l’incompréhension et me tournais sur moi-même pour essayer de trouver d’où venait cette voix. Cette voix que je connaissais de plus en plus et que j’aimais de plus en plus. Elle ne devait pas être loin. Se cachait-elle en me lançant se genre de parole pour que je m’amuse à la chercher et à la débusquer ? C’est ce que je pensais. Souriant sous ce jeu qui se créait, je m’avançais silencieusement vers le lieu d’où je pensais venir la voix et étais prêt à la surprendre lorsque je vis, pétrifié, Alessia dans les bras d’un autre homme, le visage niché dans son cou, de légers bruits de sucions en découlant. Pris par surprise, mon sourire s’effaça totalement et la stupeur de cette vue me pétrifia sur place pendant quelques secondes qui passèrent une éternité avant que je n’arrive à sortir… « Alessia… ? » Choqué par ce que je voyais, déçu, perdu, j’avais l’impression d’un seul coup que mon monde s’écroulait. Putain… S’était-elle jouée de moi depuis le début, elle qui m’avait alors fait une scène dans les placards de la fac par peur que je ne joue d’elle ? Pris par surprise par ce coup que je n’aurais jamais cru voir venir de sa part, je reculais d’un pas en voyant alors le visage des deux personnes se tourner vers moi et voir alors Sergio tenant dans ses bras la femme que j’aimais, profitant de ses baisers et ses caresses. Mes yeux s’écarquillèrent encore plus alors que mon cœur battait fortement contre mon torse, d’un boum lourd et diabolique qui m’en faisait mal. « Sergio ? … Alessia ? » Laissais-je sortir une nouvelle fois, ma mâchoire se crispant, la colère, la haine, prenant petit à petit sa place dans mon corps, en ressortant par le regard froid et glaciale que je leur lançais…

▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s

Invité

Bienvenue à Vérone
❝ Invité



MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   05.06.12 21:14

    Alessia l’embrassait. Sergio l’embrassait. Alessia le caressait. Bref, Sergio partageait un baiser volé qui ne lui était pas destiné. Une histoire tout à fait banale dans son genre qui menait pourtant le jeune homme vers un chemin des plus sinueux. Embrasser la copine cachée de son frère jumeau, ce n’était très certainement pas une chance donnée à tout le monde. Pourquoi arrêtait alors en si bon chemin lorsqu’on ne connaissait aucun tenant ni aboutissant de la situation ? Telle était la question. Une question dont Sergio ne semblait guère se soucier jusqu’à présent.

    Dans un élan d’adrénaline, il souleva la jeune femme afin de la plaquer contre l’étagère du rayonnage dans lequel ils se situaient. Fougueux, il glissa ses mains sur ses fesses sans réfléchir, par simple instinct de conservation avant de redescendre doucement mais surement sur terre. Joli cœur. Elle n’avait surement pas plus niais comme surnom pour le désigner ? Soit il ne lui était alors pas destiné, soit elle ne le connaissait vraiment pas. Se rappelant alors de la raison de sa venue dans les lieux, il en conclut très rapidement qu’il ne lui était pas destiné. L’envie de rire le submergea alors, mais le fait que la jeune femme en veuille avec autant d’application à son cou l’en dissuada. Sergio aurait pu sans trop de difficulté stopper le jeu à l’instant, mais l’envie de savoir pourquoi Gianni n’avait pas parler de cette relation à personne était plus forte. De plus, le mensonge aurait été de rigueur si Sergio avait confessé trouver cette entrevue des plus désagréables. Un atout était en plus entrain de lui tomber tout droit dans le creux de la main sans même qu’il ne l’est provoqué, et il s’imaginait déjà la tête d’Alessia si celle-ci venait un jour à se marier avec son frère jumeau. Moment déstabilisant, gênant et amusant, il adorait ça.

    Du moins, pendant un quart de seconde. La voix de Gianni venait de résonner derrière eux, et lui fit lâcher prise sur la jeune femme qu’il détenait depuis quelques secondes dans ses bras. « - Surprise. » L’italien n’aurait pu trouver d’entrée en la matière plus intelligente pour dévoiler le pot aux roses. Il venait de duper deux personnes en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et restait assez fier de sa petite manigance. Maintenant, les choses sérieuses pouvaient commencer et Sergio pourrait à coup sûre découvrir les raisons de cette aventure secrète. L’adrénaline, okay, c’était concevable. Excepté que Sergio mettait sa main à couper qu’il y avait plus que ça et il était à présent encore plus persuadé qu’il n’allait pas tarder à le savoir. « - Mon frère a une copine très charmante, qui embrasse assez bien mais qui parle comme une débile. C’est pour ça que vous vous planquez dans les recoins de la bibliothèque pour batifoler. Sauf erreur de ma part, le bac à sable, ça remonte à assez loin, faudrait penser à basculer à la bonne époque. » Nullement dérangé par ce qui venait de se passer, et à 99% certain qu’Alessia allait lui en retourner une, il prit soin de reculer de quelques pas, avant de s’autoriser enfin à s’essuyer les lèvres et à sourire. « - L’un de vous deux m’explique ce qui se trame entre vous, ou je dois remettre ma langue au fond de sa gorge pour le découvrir ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice

avatar
Bienvenue à Vérone
Alessia G. Valentini


▪ âge : 26
▪ messages : 3442

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   07.06.12 20:42


“ Sergio & Alessia & Gianni „
Why does everybody lie ?
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Toujours accrochée aux lèvres de Gianni, cette sensation étrange m'envahissant de plus en plus je continue malgré tout de déposer des baisers dans son cou. Du moins jusqu'à ce j'entende une voix, sa voix. Dans un premier temps je ne comprends pas très bien pourquoi la voix de Gianni donne l'impression de se faire entendre de loin alors que mon oreille se trouve à à peine quelques centimètres de ses lèvres. Et lorsque je relève la tête et aperçoit deux Gianni je ne comprends pas plus. Ce n'est que lorsque le Gianni qui se trouve de l'autre de l'allée lance « Sergio ? Alessia ? » que je commence malheureusement à comprendre. Et mes craintes sont confirmées lorsque celui que je pensais être mon amoureux secret et pire que j'ai embrassé mettant alors en péril notre fameuse relation secrète lance un « Surprise ! » Pour une surprise, c'est une surprise. Une surprise qui a cependant un gout très... amer. Comme s'il sent la honte et la colère monter en moi, la copie conforme de Gianni se décale. C'est donc lui Sergio. Sergio le frère jumeau. Ce n'est qu'à cet instant que je me rends compte à quel point nous avons pu être cons. On aurait du prévoir, se douter que cela risquerait d'arriver. Je ne comprends même pas comment cela n'est pas encore arrivé vue le nombre de fois où je m'amuse à "kidnapper" Gianni sans qu'il ne s'y attende. L'idée complètement débile de mettre alors en place un code secret lors de nos débuts de rencontres pour être certains qu'il n'y avait pas confusion me passe alors en tête. Puis j'me rends compte à quel point c'est ultra con comme solution et je mets donc ça sur le dos du choc dans lequel j'me trouve. Car oui je suis choquée. Choquée mais aussi anxieuse. Comment allons-nous expliquer cela ? Le jumeau de Gianni avec qui il m'a expliqué ne pas avoir les meilleurs rapports au monde saura-t'-il tenir sa langue ? Ou profitera-t'-il de cette occasion pour cafter à son cher papa que son fils préféré entretient une relation avec une Capulet ? Sait-il seulement qui je suis ? Quel est mon clan ? Ou encore que je suis la fille du chef du clan ennemi ?

Tant de questions auxquelles je n'ai pas de réponses et auxquelles je ne risque pas d'avoir de réponses, du moins pas dans les minutes qui viennent parce que le jumeau semble beaucoup s'amuser de la situation. Je fais la moue ne sachant pas trop quoi répondre. Du moins jusqu'à ce qu'il nous pose de but en blanc la fameuse question mais de façon très ... spéciale presque vulgaire et blessante envers moi. Je lui lance alors un regard noir et réponds assez froidement « Tu peux te taire parce que le nombre de conneries que tu peux débiter à la seconde commence à sacrément faire peur. » avant de lui en foutre une. « Ça c'est pour m'avoir insulté. » Le voyant prêt à réagir je lui en refous une. « Et ça c'est pour m'avoir laissé t'embrasser sachant pertinemment que je n'en avais absolument pas envie ! D'ailleurs je pense qu'il n'est pas nécessaire de te signaler qu'il ne vaut mieux pas que tu n'essaies pas de remettre ta langue, rapeuse soit dit en passant, au fond de ma gorge ? » Je le regarde très très froidement. Espérant qu'il comprenne très bien que cette question n'a absolument pas besoin de réponse et qu'il ferait mieux de se taire au risque de s'en prendre une autre. Il semble d'ailleurs l'avoir très bien compris mais comme on dit "jamais deux sans trois" je lui en remets une. « Et ça c'est parce que j'en avais drôlement envie. Je pense que c'est plus que mérité. Nous sommes d'accord hein ? » Je lui lance alors un sourire absolument pas chaleureux mais plutôt très moqueur.

Une fois le sujet "Sergio" clos, je me tourne maintenant vers Gianni et prends mon courage à deux mains sachant pertinemment que celui-là sera beaucoup plus difficile à aborder... Malgré tout je trouve la force de prendre la parole en première et lui dis donc avec beaucoup de sincérité dans la voix « Je te promets que je ne savais pas que ce n'était pas toi... Je sais, dit comme ça ce doit être vexant mais je suis aussi dégoutée que toi, si ce n'est plus d'ailleurs, d'avoir embrassé ce... » Montaigu j'allais dire mais j'pense pas que ce soit tellement ça qui me dégoute chez lui alors j'le dis pas. Surtout qu'en plus ça cramerait carrément le fait que je suis une Capulet. Et j'espère encore au fond de moi que le jumeau idiot et diabolique ne sait rien de moi... « ton frère. » j'ajoute donc avec le moins de dégout possible dans la voix même s'il est clair que forcément ça se sent un peu. Et il y a de quoi. Autant Gianni est un véritable amour, autant Sergio est pire qu'un monstre. Et même dans d'autres circonstance j'suis certaine que je me serais bien passée de le rencontrer. Malheureusement maintenant que je l'ai embrassé il me semble plus que difficile de faire comme si nous nous étions jamais rencontrés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t233-giulietta-aimer-ce-n

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   07.06.12 21:53

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Why does everybody lie ?
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••



Choc… déception… mensonge… mauvais rêve… Je me sentais mal. J’étais là, au bout de cette allée de livre, debout, les yeux rivés sur mon frère et ma copine, s’embrassant, s’enlaçant, comme si tout ceci était normal. Comme si je n’existais pas. Comme si je n’étais que spectateur de ma propre vie. Mon cœur ne battait que sur un rythme irrégulier, au ralentit, comme s’il s’éteignait tout doucement. Comme s’il se fanait pour disparaître. J’étais entrain de vivre, en direct, sans n’avoir rien demandé, le pire cauchemar qu’un homme pouvait vivre. Voir la femme qu’on aime embrasser un autre homme… et pire… son propre frère. Le choc était immense, j’avais du mal à réaliser. Pour la première fois depuis des années, je me sentais totalement dépassé, totalement mis à nu. Touché en plein cœur, je me sentais fragile. N’importe qui pouvait m’avoir et me détruire désormais, en cet instant précis. Je les regardais, l’un après l’autre, essayant de savoir, de comprendre, de voir s’il n’y avait pas une connerie. C’était un rêve. Ça ne pouvait-être que ça. Et le « surprise » que cria Sergio avec un air ravi et supérieur m’empêchait de prendre réellement conscience des choses. Surprise ? Oui, dans un sens s’en était une. Mais une terrible. Blessante. Dure. Je devais avoir l’air d’un con à afficher un visage incompréhensible à la situation. Je devais avoir l’air d’un con à voir celle pour qui je ressentais des sentiments être dans les bras d’un autre. J’étais con… je le savais.

Et c’est alors que ce dit frère commence rapidement à prendre la parole tout en se reculant des bras d’Alessia. A dire je ne sais quoi. J’ai du mal à comprendre. Les mots entrent et se mélangent dans ma tête. Le choc entraîne la confusion, j’ai la tête qui tourne. Il a découvert le secret ? Mon secret ? Il parle de copine, du fait que j’ai une copine qui embrasse bien mais qui parle comme une débile. Mes yeux restent braqués sur lui, sur son visage triomphant. Chacun de ses mots me pèsent. Je ressens la colère monter, doucement… enfin… pas si doucement que ça. Mes mains se serrent, mon cœur s’accélère et mon souffle devient plus irrégulier. Je connais se sentiment et j’en ai peur. Peur de ce que je pourrais faire à cet instant précis. Peur de cette haine qui me ronge. De cette colère indomptable que mon père apprécie et aime en moi. Peur de ce monstre tapis au fond de mon être qui ne demande qu’à sortir au grand jour et faire ce pourquoi je me retiens. Je ne pensais pas un jour en arriver là. En arriver à regarder mon frère, cet homme que j’aime, comme un ennemi, comme une menace. A le regarder avec des yeux aussi noir et rempli de haine, de dégout. Et pourtant, debout face à lui, je ressens ce sentiment et n’en ai même pas honte. Bien au contraire. A cet instant précis je le hais. Je le déteste. Je le vois sous son meilleur jour, comme un bâtard de manipulateur qui n’hésiterait pas à me jeter aux lions pour s’assurer la victoire. Qui ne pense qu’à son cul, ou plutôt… qu’aux culs qu’il pourra défoncer.

Il me dégoute… complètement. Je m’approche, sans regarder Alessia. D’ailleurs, ses yeux à elle se sont détournés des miens. Je l’entends parler. Sa voix me vient, elle flotte et enivre mon corps. Je sens des frissons me traverser alors que je l’entends clairement parler à Sergio, répliquer à ses paroles, le descendre quelque peu. PAF… Je reviens à l’instant présent. Juste au moment où la main douce et fragile de mon ange s’abat violemment sur le visage de mon double. Elle reprend la parole. PAF… de nouveau. Une nouvelle claque, suivit d’une troisième quelques secondes après. L’avait-elle vraiment frappé ? Etait-elle aussi sérieuse qu’elle en avait l’air. Tout d’un coup, je me prends à douter d’elle. De son amour. De ses sentiments. Comment cela se fait-il ? Pourquoi cela m’arrive-t-il ? Je ne comprends pas… ai-je fait quelque chose de relativement mauvais pour mériter autant de mal chance de la part des filles ? Elle arrive. Elle se tourne finalement vers moi et me regarde. Je ne dis rien. Je l’écoute en la regardant brièvement alors que je la dépasse quelque peu, arrivant près de mon frère qui se tourne vers moi à ce moment là, se demandant certainement ce qui allait se passer. Il le savait très bien. Il était moi. Mon coté sombre. Il savait ce qui allait se passer. Le regardant avec toujours autant de mépris, mon poing s’abat sur sa mâchoire alors que ses mots « je dois remettre ma langue au fond de sa gorge » résonnent encore en moi. Il trébuche et tombe sur l’étagère derrière lui alors que je recule en le regardant, ne disant rien, ne voyant pas quoi dire. Le silence est d’or… Me tournant vers Alessia, mes yeux se perdent alors dans les siens et je la regarde, sentant un nœud se former dans ma gorge, une boule s’agrandir dans le creux de mon ventre. « Tu ne peux pas savoir ce que je ressens… là, à l’instant… » Lui soufflais-je alors en me retirant de cette allée maudite. Ce qui était sûr, c’est que je n’allais plus revenir dans cette bibliothèque désormais…


▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s

Co-fondateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Gianni S. Perroni


▪ âge : 30
▪ messages : 3284

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   03.09.12 10:56

RP TERMINÉ

▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
♥ Gianni & Alessia
Wherever you go
Whatever you do
I will be right here waiting for you
Whatever it takes
Or how my heart breaks
I will be right here waiting for you

Je suis sexuellement et mentalement soumis à Alessia [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t234-gianni-je-resterai-s


Bienvenue à Vérone
❝ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

GIANNI&ALESSIA Ҩ Why does everybody lie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» +39 001 009 5555 (Alessia Basini)
» Le clown de Giani Esposito
» Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)
» GARY GIANNI
» alessia ϟ moonlight bloom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIOLENT DELIGHTS ⊹ :: Les rencontres passées.-