AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à poster un petit message dans nos sujets de publicité Bazzart et Pub RPG Design. Merci! ♥️

Partagez | 
 

 -Ma que calore... ~Seth Cipriani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Venezia P. Giacomini


▪ âge : 24
▪ messages : 457

MessageSujet: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   29.08.12 18:03

Seth & Venezia
« Ma que calore... »




MESSAGERIE VOCAL DE Abel Cipriani
le 27/08/2012 à 23h32
❝ Merci ! Merci beaucoup Abel. Ceci est mon millième message tu devais venir me cherchée à 22h, j'ai le déplaisir de t'annoncer qu'il est maintenant 23h30. Ca ne t'arrive jamais d'allumer ton téléphone ?!❞




Je raccrochai d'un coup et balançai mon téléphone sur le siège passager en appuyant plus fort sur l'accélérateur. Je ne supportai pas l'idée qu'on est pu me poser un lapin, que l'on est pu m’oubliai serait encore plus insultant. Je n'allais surement pas me ramener à une soirée où j'avais dit venir avec Abel, toute seule. Il n'était pas chez lui, ce fut donc naturel pour moi que de me rendre chez sa famille. Je m'engouffrais dans le chemin qui menait à la maison et fut une fois de plus émerveillé devant la beauté des lieux, même de nuit cet endroit rester magnifique. Je me garais devant la grande villa laissant mon sac et mon téléphone puis tenté de sortir de ma voiture sans froisser ma robe. Je souris quand j’aperçus le reflet du tissu de ma robe dans mon rétro externe. J'étais vêtu d'une mini robe bleu électrique qui collait à mon corps de façon avantageuse, bustier qui révélé mes épaules nues. Mon seul bijou était ma bague, une chevalière de la famille que l'on m'avait offerte à mes seize ans. Les cheveux relevés en une seule et unique couette, les lèvres carmin. J'étais selon ma mère à couper le souffle. Mais peu m’importai pour le moment j'étais venu pour une raison précise. Montant les marches menant à la grande porte, je sonnai. Il faisait chaud et lourd ce soir là, de la musique provenait de la maison et je me demandais brièvement si on avait entendu lorsque j'avais sonné.
Quand Abel allait ouvrir la porte, parce qu'il allait l'ouvrir -j'allais taper sur cette fichu porte jusqu’à ce qu'il daigne l'ouvrir- je lui balancerai bien en face qu'il n'avait aucun droit de me faire un coup pareil. J'adorais Abel, c'était un chouette gars on s'entendait bien et au lit il était vraiment pas mal du tout. Cela ne lui donnait pas le droit de me poser un lapin, surtout à moi. C'était d'ailleurs la première fois. Peut-être avait-il un problème ? Pendant cinq secondes je fus inquiète pour lui puis me raviser en secouant la tête. Abel n'avait pas eu de problème d'ailleurs il était peut-être déjà à la soirée ? Je me rembrunis choqué qu'il y avait une possibilité qu'il m'eut fait une chose pareille. De l'autre côté de la porte j'entendis une clé se tourner et la porte s'ouvrit. La personne en face de moi me regardait attendant que je dise surement quelque chose, moi je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. Ce n'était pas Abel en face de moi, mais j'aurai dû me douter que son frère serait à la maison. Il ne ressemblait pas du tout à son frère et pourtant au delà de sa beauté elle même -car oui Seth était vraiment sexy- il dégagé vraiment quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t310-venezia-when-your-he

Modérateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Seth V. Cipriani


▪ âge : 28
▪ messages : 103

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   30.08.12 21:02

Une autre journée parfaitement ennuyeuse. Avec les vacances, j'avais presque hâte de reprendre mes cours. Ne serait-ce que pour occuper mon esprit. Au moins j'avouais que j’avais plus de temps pour mes loisirs. Ce qui me permettais d'aller entre autres chose au foot, à la salle de sport. Et encore mieux. Avec cela je pouvais même sortir tous les soirs sans avoir à penser au réveil du lendemain matin. Au moins avec ces fêtes, je pouvais soigner mon image de marque. La fameuse réputation que je m'étais construite. Après tout ça s'entretenait. Je mettais tellement de ma personne pour paraître comme une personne bien, que cela aurait été con de tout fiche en l'air. En tout cas ce soir, je n'avais pas décidé de sortir. Je n'avais pas très envie. Pourtant je savais bien qu'il se préparait une petite fête. Parce qu'Abel m'en avait parlé par téléphone. Un gros truc apparemment. Mais l'envie n'y était franchement pas ce soir. Alors j'avais décidé de rester tranquillement chez moi. Ouais faire le pantouflard ce n'était définitivement pas mon habitude, mais bon. Il fallait bien que de temps en temps je sois un peu tranquille. J'avais finalement décidé à passer un coup de téléphone à Nami. Qui avait décidé aussi de ne pas aller à la petite fête. Au final on avait passé près d'une heure à discuter au téléphone, de tout et de rien. Surtout de rien en fait. Bien souvent, Abel me taquinait avec elle. Comme quoi nous avions une relation qui pouvait parfois prêter à confusion. Comme si je m'en rendais pas compte. Mais dans le fond se mettre en couple aurait été bizarre. Nous le savions bien. Et je préférais que nous en restions au fait d'être des meilleurs amis qui couchions ensemble. Plus sympathique. Enfin quand il me faisait ce genre de répliques, je l'envoyais généralement paître. Après tout je ne le faisais pas chié avec ces copines avec qu'il couchait. Surtout avec Venezia. Et généralement, après ça, il se taisait.

Mais apparemment. Pour la soirée tranquille... ça n'allait pas être probable. Quelqu'un vint frapper à la porte du manoir. Je me levais péniblement pour aller voir qui m'embêtait le jour de cette belle soirée où la chaleur régnait de manière étouffante. D'ailleurs, à cause des température, ma tenue de nuit était simplement composée par un bas de pyjama. Un tissu souple qui ne tenait pas trop chaud. Ce qui me laissait torse-nu. Ouvrir dans cette tenue ? Oui, je ne voyais pas où était le problème. Après tout, les gens n'avaient qu'à pas toquer à la porte des gens aussi après tout ! Ça ne se faisait pas quoi. Mais quand en ouvrant, je vis Venezia. Autant dire que je restais littéralement sur le cul comme on dit dans le jargon populaire. Je ne m'y attendais pas du tout. Rapidement je la regardais de haut en bas. En tout cas, sa tenue bleue électrique et relativement courte prouvait qu'elle avait prévu de sortir. Je finis par soupirer. J'avais très vite compris que si elle était là, c'était sûrement pour mon frère jumeau. Si tu viens pour Abel il n'est pas là. En tout cas, en voyant son visage, elle n'avait pas vraiment l'air contente. Il doit être à sa super fête. Étonnant que tu n'y sois pas. Un sourire se traça sur mes lèvres quand je vis que je touchais un point sensible. Comme je connaissais Abel, il avait mis un lapin à Veneneuse. Bon, sur le coup, j'avouais qu'il aurait pu avoir honte. Cette fille était superbe, en plus d'être une Montaigu. Puis on ne lâchait pas ses amis. Si j'avais osé lâcher Nami, autant dire qu'elle se serait vengé de manière assez violente. Sérieusement, j'l'ai pas vu. Il a du te mettre un lapin Veneneuse. Par chance, il a une place dans mon lit ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Venezia P. Giacomini


▪ âge : 24
▪ messages : 457

MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   08.09.12 18:23

Après m'avoir détaillé de la tête aux pieds, Seth soupira et je souriais, apparemment je dérangeais ? Tant mieux. Mon sourire s'éteignit quand il annonça directement que son frère n'était pas là. Il doit être à sa super fête. Étonnant que tu n'y sois pas. Je me raidis, il le faisait exprès ou quoi ?! Un sourire s'afficha sur son visage et je plissai les yeux, oh oui il le faisait exprès. J'eus soudain l'envie de lui faire ravaler son sourire. Sérieusement, j'l'ai pas vu. Il a du te mettre un lapin Veneneuse. Par chance, il a une place dans mon lit ce soir. Sans blague ! Bien sur qu'Abel venait de me mettre un lapin ! Et il était hors de question de me ramener à la soirée toute seule, Abel allait me le payer celui-là. Je me demandais ce que j'allais lui faire... Il fallait la jouer fine bien sûre. Je me hérissais automatiquement au surnom débile que m'avait trouvé Seth, " Veneneuse". Pff, je n'étais pas veneneuse.. Du moins pas tant que ça ! Seth avait pris la fâcheuse habitude de m'appeler ainsi je me permis donc de lui rendre un sourire méprisant en lui répondant d'une voix claire.

_ Ne m'appelle pas comme ça ! Par chance je n'ai plus rien à faire ce soir...

Je détaillais son torse nu en souriant d'un air aguicheur. Je devais avouer que vu ainsi je faisais vraiment salopemais il en était ainsi avec Seth depuis quelque temps, même si nous nous disputions assez souvent il avait commencé à me draguer de manière visible, souvent lorsque Abel était là. J'avais bien compris que son but était de provoquer son frère. Ce qui marchait plutôt bien. J'avais donc été jusqu’à maintenant réticente envers ses petites allusions. Lui répondre comme je l'avais faits en le regardant de cette manière ? C'était une première. J’espérais qu'il serait surpris. Seth pouvait être un bon moyen de faire comprendre à Abel qu'on ne me poser pas de lapin ? Aucun intérêt si ce dernier n'était pas là pour voir. Et puis merde, je n'avais plus rien à faire ce soir et je n'avais surtout pas envie de rester à la maison. Je plantais mon regard dans celui de Seth en souriant cette fois gentiment.

_ Tu me laisses entrée ?

J’espérais passer une bonne soirée, mais après tout Seth était connu pour savoir ce qu'était de s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t310-venezia-when-your-he

Modérateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Seth V. Cipriani


▪ âge : 28
▪ messages : 103

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   10.09.12 12:53

C’était pour le moins surprenant de voir Venezia devant chez moi. Cela aurait été moins surprenant de la savoir en compagnie de mon très cher frère jumeau. Enfin la surprise n'était pas non plus de mauvaise augure, je devais l'avouer. J'avouais même qu'elle avait le don de me satisfaire énormément. Au moins je pouvais jouir du fait que je pouvais de lui envoyer quelques piques parfaitement placées. Juste la où ça faisait mal. Juste parce que mon frère lui avait posé un lapin, comme on disait dans le jargon. Il avait eu juste envie de passer la soirée tout seul, en tout cas assez seul pour revenir accompagné... D'une, ou bien de deux filles. Allez savoir. En tout cas comme je connaissais Abel, il avait laissé Venezia derrière lui pour ça... Avec elle, jamais il n'aurait pu en draguer d'autres. Autant dire que Monsieur était un vrai lâche sur ce coup-là. Et là, sans se rendre compte il m'avait offert une superbe opportunité. Et je n'allais clairement pas la laissé passer. La remarque sur mon lit. Clairement je savais qu'elle allait me valoir une claque. Mais voilà. Cette fois j'avais mal calculé mon coup. Car en réalité, absolument rien ne se passa. Pas de claque. Pas de réponses insultantes ou de départ vexé. Rien. Pire encore, la réponse à laquelle je m'attendais le moins.

Rien à faire ce soir. Alors là, clairement il y avait un sous-entendu à tendance vicieuse... et pas qu'un peu. Surtout quand elle prit le temps de détailler mon torse que j'avais laissé nu. Alors là elle me mettait sur le cul. Elle était en train de répondre à mes avances. Et ça c'était une grande première. Généralement elle m'avait toujours envoyé sur les roses avec une remarque bien placée. Mais là, les choses venaient clairement de changer. Et les cartes de ma donne aussi venaient de changer. Au poker, on aurait pu considérer ça comme une paire d'as. Et la situation commençait à être de plus en plus intéressante. Et la soirée s'annonçait du plus prometteuse. Oh oui. Riche en émotions probablement. Merci Abel. Merci. Mais tu vas le regretter je pense ! Je m'écartai du passage et indiqua le chemin d'un courbette à Venezia. Eh bien, je vous laisse entrer dans mon humble demeure, Miss Giacomini. Tu es mon invitée de marque ce soir. Je lui souris doucement et la laissa entrer. A la dérobée je jetai un regard vers son postérieur. Hmm... Très intéressant même. Mais rapidement j'allais indiqué le chemin à suivre. Quelque chose à boire ? A grignoter ? Sans plus attendre, j’amenais ma chère invitée en direction du bar. Un lieu que je connaissais plus que bien. Et il ne fallut que quelques secondes pour sortir quelques amuses gueules traditionnels... Bon j'avouais que les cacahuètes c'était pas très classieux. Mais au moins tout le monde aimait. Je servais deux verres de gin tonic. Histoire de commence en beauté la soirée. Mademoiselle est servie, annonçai-je avec un petit clin d’œil. Je vins m'asseoir à ses côtés, alors que je n'avais pas pris la peine de me changer. Après tout... rester dans cette tenue pouvait jouer à mon avantage pour la fin de cette soirée. Je levai mon verre et proposa à la brunette de trinquer. A cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Venezia P. Giacomini


▪ âge : 24
▪ messages : 457

MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   23.09.12 14:15

Je vis avec une grande satisfaction les yeux de Seth s'écarquiller légèrement. D'une courbette il s'inclina pour me laisser entrée, son regard ne me quitter pas et j'aurais rougis si je n'avais pas apprit depuis longtemps a me contrôler. J'avançai donc, la maison était sublime. Je n'étais venu qu'une fois ou deux étant donner qu'Abel ne vivait plus ici. Grande et clair, la demeure ne manquer pas de charme et je me pris à me demander si ils avaient fait appel à un décorateur. Il m’indiquât le chemin, son invité de marque ce soir hein ? Je me demandais combien de filles avaient pu venir ici rien que cette semaine. Un léger sourire fendit mon visage à cette pensée, en bien des points Seth était comme moi, c'était peut-être pour cette raison qu'il m'agacer à ce point !
Il me proposa si je voulais boire ou manger quelque chose, je répondis rapidement.

_ Je prendrais ce que tu prendra.


Il nous emmena en direction du bar et sortit quelques amuses gueules. Je détestais les cacahuètes, si bien que je poussai le sachet vers lui dans un geste automatique comme pour l'éloigné de moi. J'avais quelques aventures malheureuse avec ce genre de nourriture, comme s'étouffer. Ne jamais rire en mangeant ces choses. Je pris un des deux verres de Gin Tonic que Seth venait de servir et le porté a mes lèvres. Il sortie un " Mademoiselle est servie" tellement agaçant que j'aurais envoyé une pique si il n'avait pas fait en même temps ce clin d’œil diablement sexy. Ça n'avait était qu'un clin d’œil bien sur mais la façon qu' il avait de sourire lorsqu'il faisait cela était... Mmmh tout bonnement délicieuse ! Il s’essaya à côté de moi et non en face comme je m'y étais attendu j’orientai donc mon siège vers lui pour lui faire face. Il leva son verre vers le mien pour trinquer et j'entrechoquai le mien sans quitter son regard. A cette soirée.

_ Puisse t-elle être... Inoubliable.

Je jouai, mais n'était-ce pas ce qu'il avait fait depuis le début ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t310-venezia-when-your-he

Modérateur

avatar
Bienvenue à Vérone
Seth V. Cipriani


▪ âge : 28
▪ messages : 103

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   03.10.12 21:21

Venezia & Seth
« Ma que calore »
•• Ambiance ••

Oui la soirée s'annonçait sous les meilleures hospices. Autant dire que l'occasion était trop belle pour être manquée. Abel était vraiment trop con pour se rendre compte de l'erreur qu'il avait commise en laissant Venezia de côté. Il venait tout juste de la pousser directement dans mon lit. Ou du moins c'était en très bonne voie pour se produire. En tout cas il y avait des signes qui ne trompaient pas. Le comportement de ma chère amie laissait bien entendre qu'elle était en train de m'allumer comme on disait. Et c'était bien une première. Avant c'était une sorte de joute constante. Je la draguais pour faire chier Abel. Elle m'envoyait bouler. Et au final, on s'envoyait des piques et des remarques qui faisaient mal. Mais la donne venait de changer et le jeu promettait d'être tellement plus intéressant. Et je comptais profiter de cette soirée.

Un grand sourire se traça sur mes lèvres. Il était clair que mon comportement avec elle était des plus dragueurs. Je faisais tous pour la faire craquer. Alors je lui envoyais des clins d’œils qui en disaient long sur mes intentions. « Soirée inoubliable », oh, la soirée risquait de l'être, inoubliable. Certains risquaient aussi de ne pas l'oublier, mais parce que ça allait faire mal. Je voyais déjà la tête d'Abel quand il aurait appris que j'avais couché avec sa chère et tendre Venezia. Le seul fait de prévoir sa réaction à l'avance était une véritable jouissance. Enfin ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Et n'enlevons pas les sous-vêtements avant les vêtements. Après avoir terminé mon verre, je levais les yeux vers Vene. Fais comme chez toi, je vais un peu me couvrir. Il serait bête que tu succombes devant ceci, annonçai-je avec un grand sourire tout en montrant mon torse. Un rien vantard j'en avais conscience. Mais je savais que le sport que je pratiquais régulièrement me permettais d'être pas désagréable à regarder. Alors j'en jouais, après tout, j'aurai eu tord de m'en priver. Après, tout cela ne se fait pas de recevoir ses invités en pyjama. Et être à moitié nu, ce n'était clairement pas drôle lors du déshabillage. Rapidement je m'absentais pour passer un jean au ton noir, avec un polo blanc avec un col en V. Fallait pas faire trop habillé non-plus, après tout ce n'était pas une soirée mondaine. Je revenais rapidement vers ma collègue d'une soirée. Je lui lançais un regard malicieux. J'avais eu une magnifique idée.

Et si on rendait cette soirée plus excitante ? alors que je repassais derrière le bar, je sortais deux petits verres et une bouteille de vodka. Je m'installais derrière le bar et servi deux verres. Je te proposes un petit jeu. Un sourire se traça sur mes lèvres alors je poussai le shooter de vodka vers Venezia. Je te propose un petit action ou vérité. Sauf que je choisis et si tu refuses, tu bois. C'est aussi simple que ça. Je lançai un regard de défi à ma chère Venezia. Comme pour lui dire « Est-ce que tu as le courage de faire ça ? ». Un défi juste pour la provoquer. Juste pour qu'elle rentre dans mon petit jeu et qu'elle fonce tête baissée pour me prouver l'inverse. J'ouvre le bal. Est-ce que tu es jalouse en pensant qu'Abel est probablement en train de jouer à touche-pipi avec une pétasse de bas étage ? Mon sourire devint plus mesquin. Question plus gênante tu mourrais. Question pour lui rappeler à quel point mon frère était un enfoiré et que j'étais la cible idéale pour lui permettre d'accéder à la plus douce des vengeances.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bienvenue à Vérone
❝ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: -Ma que calore... ~Seth Cipriani   

Revenir en haut Aller en bas
 

-Ma que calore... ~Seth Cipriani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» seth greko
» Seth a une soeur : Isis !
» Seth, The Sorcerer's Apprentice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIOLENT DELIGHTS ⊹ :: Verona. :: Circoscrizione tre. :: Romeo Strada.-