AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à poster un petit message dans nos sujets de publicité Bazzart et Pub RPG Design. Merci! ♥️

Partagez | 
 

 Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice

avatar
Bienvenue à Vérone
Sperenza A. Giacomini


▪ âge : 26
▪ messages : 2118

Mes relations...

:

MessageSujet: Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA   03.06.12 23:56

“ Diamante & Sperenza „
Juste toi et moi...
Allongée sur le lit, enlacée par Ermès je pense à la journée qui m'attend... Je sais que je ne devrais pas et pourtant je n'ai qu'une hâte quitter ce lit "conjugal" malgré moi et partir rejoindre la personne qui détient mon coeur : Diamante. Je ne peux malheureusement pas. Du moins pas si tôt. Cependant je suis consolée par le fait que plus tard dans la journée nous avons prévu de nous voir. Bien entendu afin d'éviter de reparler de l'incident du baiser j'ai pris soin de ne pas la retrouver chez elle. Bien trop risqué vue la situation et surtout vue à quel point je suis désemparée suite à ça. Non j'ai plutôt opté pour une journée au centre de détente entre filles. Bien plus discret que ces nombreuses journées et soirées que j'ai pu passer chez elle en assurant à Ermès qu'il n'avait rien à craindre, alors que c'était tout le contraire. Pourtant lui dire qu'elle était juste la seule à pouvoir m'aider à faire le deuil de mon jumeau était au début une bonne excuse. Au début. Parce qu'Ermès me connait malheureusement trop et depuis quelques jours maintenant il me pose de plus en plus de questions... Comme s'il savait. Oui comme s'il savait pour le baiser et pour le fait que celui-ci change tout pour moi, pour elle, pour lui aussi quelque part et peut-être pour notre mariage...

Une fois docteur Panella réveillé et enfin prêt à aller travailler je me sens plus détendue. Feindre, lui mentir aussi sans cesse comme cela. Je n'aime pas. Vraiment pas. Ermès a toujours été mon meilleur ami, le garçon qui malgré mes nombreuses histoires d'amour était le seul qui comptait. Et c'est pour cela que nous avons décidé de nous mettre ensemble. De former un couple. De nous laisser aller à quelque chose de sérieux pour changer... Grave erreur. Je le sais maintenant. Et pourtant je n'arrive pas à faire marche arrière. Déjà parce que même si je suis certaine de ne pas être la femme de sa vie je sais que cela le blesserait mais aussi parce qu'une fois célibataire je n'aurais plus d'excuse pour continuer de fuir Diamante et ne pas accepter d'assumer ce que je semble ressentir pour me blonde préférée... En pensant à cela son image s'impose à moi et un sourire niais s'affiche alors sur mes lèvres tandis que je sens mon coeur battre plus fort et une tonne de sensations étranges s'emparer de mon corps... Étrange parce que je ressens ça en pensant à une fille mais surtout à elle, mais étrange surtout parce que je n'ai jamais ressenti de telles choses pour qui que ce soit. Même pour ce gars qui était deux fois plus vieux que moi et que je pensais être mon âme soeur alors que je n'avais que quatorze ans...

Et tandis que je m'habille je repense alors à cette époque où j'étais tellement plus innocente aujourd'hui. A cette époque où je haïssais Diamante. A cette époque où Vito était encore à mes côtés... Un soupire m'échappe tandis que ma main se pose instinctivement sur le pendentif que je porte au coup. Un "V" et un "S" mélangé. Cadeau de mon père pour nos un an et que nous avons toujours gardé Vito et moi... Aujourd'hui je suis pourtant la seule à pouvoir porter à mon coup le symbole de notre jumellité. Agacée par cette tristesse et ainsi ces larmes qui me guettent j'accélère le rythme pour retrouver plus vite Diamante. Elle est la seule et unique personne qui arrive à apaiser mes maux... Et alors que ça fait plus d'une semaine que je ne l'ai pas vu je me sens au bord de la dépression.

Enfin prête, je ferme à clé mon appartement et me rend vers le centre de détente, en plein milieu du quartier nord. Même si autrefois je n'aimais pas m'y rendre, maintenant j'aime m'y rendre parce que je sais que lorsque j'y suis c'est signe que je retrouverais bientôt ma chère Diamante. D'ailleurs lorsque j'arrive au centre et aperçois la blondinette en face, mon coeur manque un battement... J'essaie malgré tout de reprendre mes esprits me répétant que cette journée est fait pour me démontrer que je peux passer du temps avec elle sans pour autant que ça dérape. Je me le répète deux/trois fois et j'arrive finalement à reprendre à peu près mes esprits. Une fois garée je souffle un bon coup me dit une dernière fois que je peux le faire et me dirige ensuite vers l'entrée.

Une fois face à Diamante, de nouveau un sourire niais se dessine sur mes lèvres et je peux même sentir mes yeux pétiller. J'essaie cependant de reprendre le contrôle mais c'est difficile tout particulièrement lorsqu'elle me sourit à son tour. Et c'est pire encore au moment où elle se penche vers moi et dépose une brève, tendre et douce bise sur ma joue. Mon coeur bat si fort à cet instant que j'ai l'impression qu'elle peut l'entendre. Ce qui est naturellement impossible et heureusement pour moi d'ailleurs, déjà qu'elle est persuadée que je suis homosexuelle alors si elle s'aperçoit l'effet qu'elle me fait, elle sera plus que persuadée et je serais de nouveau prisonnière de l'amour que j'ai pour mon ex-pire ennemie...

Une fois défaite de l'emprise psychique et physique qu'elle a sur moi je lui lance alors le plus naturellement possible « Alors comment vas-tu ? Prête pour cette journée relaxation entre nanas ? » Et même si depuis le réveil je me répète et essaie de me convaincre que je ne veux pas reparler du fameux baiser c'est malgré tout moi qui lance « Et ne profite pas de ma zen'attitude pour me sauter dessus et m'embrasser... » tout en lui faisant un clin d'oeil absolument innocent. Décidément j'suis vraiment con et il serait franchement temps que je sache ce que je veux et que j'arrive à me contrôler mieux que ça lorsque je suis en la présence de Diamante. Car sinon je vais finir par être prise à mon propre piège... Et ça, c'est tout sauf ce qu'il doit arriver !


Dernière édition par Sperenza A. Giacomini le 15.09.12 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t291-sperenza-la-vie-est-

Lbvien d'amour

avatar
Bienvenue à Vérone
Diamante J. Agnelli


▪ âge : 25
▪ messages : 79

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA   10.09.12 13:48


“ Diamante & Sperenza „
Juste toi et moi...
Une semaine, sept jours, 168 heures, 10 080 minutes, 36 288 000 secondes. Diamante avait compté. Cela faisait une semaine qu'elle n'a pas vu Sperenza. Tout ce temps sans elle lui avait parut terne, morne, sans vie. Spe était comme une drogue pour Dia. Sans elle, elle avait l'impression d'étouffer. Inconsciemment, la soeur de Vito avait remplacé ce dernier dans le coeur de la blonde prenant ainsi plus de place que le montaigu. Dia ne savait pas comment c'était arrivé. Cela lui était tombé dessus sans qu'elle sache quoi faire. D'ordinaire, la blonde ne tombait pas amoureuse de filles égoïstes, or Sperenza était égoïste. Mais l'amour ne se commandait pas. Dia en avait fait l'expérience plus d'une fois. D'abord, parce qu'elle ne tombait amoureuse que de femmes et ensuite, elle ne choisissait pas la personne pour laquelle elle ressentait de forts sentiments. Ne pas la voir était donc devenue une véritable torture pour la jeune femme.

Alors, elle avait accueilli comme une délivrance le fait d'apprendre qu'elle voulait qu'elles se voient. Le fait que ce soit dans un lieu public l'avait un peu refroidi, mais elle allait s'en contenter. Diamante préférait leur rencontre dans son appartement. Au moins, elles avaient de l'intimité et n'avaient pas peur de se faire surprendre à n'importe quel moment. Non pas que Dia avait prévu de sauter sur Sperenza, mais cette idée avait bien entendu fait son bout de chemin dans l'esprit de la blonde. Pour être parfaite lors de cette sortie entre filles, la jeune femme se leva de bonne heure. Elle passa au moins deux heures dans la salle de bain à se laver les cheveux, le corps et se mettre des crèmes en tout genre pour avoir une belle peau. Ça aussi, c'était une nouveauté. Diamante avait toujours été le genre de fille qui se moquait de tout ce qui était apparence. Bien sûr, elle prenait soin d'elle, mais jamais avec autant d'application.

Après s'être vêtu de ses plus beaux habits, Diamante prit ses clés de voiture, celle de son appartement et ferma ce dernier après être sortie. Elle se dirigea alors tout droit vers le centre. Elle avait hâte d'y être, hâte de voir le visage souriant de Spe. Dia aurait voulu être sûre de pouvoir la prendre dans ses bras, mais elle savait très bien que Sperenza ne la laisserait pas faire. La blonde se gara alors et se posta devant l'entrée pour attendre celle qui faisait battre son coeur. Quelques minutes plus tard, elle aperçut sa voiture qui se garait. Le coeur de Diamante s'affola et elle sentit son souffle s'accélérer. Elle devait reprendre ses esprits. Elle n'avait jamais été dans un état pareil pour n'importe quelle femme. Sperenza était une exception et Diamante voulait qu'elle soit la seule. Elle maudit alors Ermès de l'avoir tout le temps avec lui. La jeune femme aurait voulu prendre la place du jeune homme dans le coeur et la vie de Spe.

Mais cette dernière n'était pas prête à assumer son homosexualité. Cependant, le sourire niais qui s'afficha sur ses lèvres lorsqu'elle arriva près de la blonde confirma ce que Dia pensait. Elle lui rendit alors son sourire. « Je vais très bien Sperenza. Et toi ? Plus que prête ! Ça fait une semaine que je me languis de toi. » La phrase suivit surpris Diamante. Elle avait pensé que Sperenza ne reviendrait pas sur l'épisode du baiser, trop gênée par ça. Apparemment, elle avait tord. « Je te sauterai pas dessus si tu as peur de ça. Pour t'embrasser par contre... » Diamante fit exprès de laisser sa phrase en suspens. Elle voulait voir l'effet qu'elle ferrait sur Sperenza. « On y va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t782p70-diamante-everythi

Fondatrice

avatar
Bienvenue à Vérone
Sperenza A. Giacomini


▪ âge : 26
▪ messages : 2118

Mes relations...

:

MessageSujet: Re: Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA   15.09.12 9:22

“ Diamante & Sperenza „
Juste toi et moi...
Il est clair et net que j'suis sur les nerfs. Non pas que je sois en colère, ou quoique ce soit du genre. Cependant Diamante a une certaine emprise sur moi qui me rend étrangement nerveuse. De toute ma vie j'ai toujours tout contrôlé, surtout dans mes relations. Jamais je n'ai été amoureuse à en perdre le contrôle. Et là... J'ai l'impression que c'est le cas. Même si c'est drôlement bon, c'est aussi et surtout très frustrant et stressant. J'ai toujours peur de ce qu'il pourrait arriver entre elle et moi. Après tout je ne suis à l'abri de rien... Alors c'est presque mal à l'aise que j'arrive près de ma blonde préférée, un sourire niais qui ne me ressemble normalement pas sur les lèvres. Après que je l'ai salué, elle en fait de même. Et directement je sais que cette journée va être compliquée. Compliquée parce que la connaissant elle attend plus qu'elle ne le devrait de moi, mais compliquée aussi parce que j'attends à mes dépends plus de cette journée que je le devrais... Malgré tout lorsqu'elle m'annonce clairement que durant toute la semaine elle s'est languis de moi j'essaie de garder un semblant de contrôle et lui répond avec le plus de naturel possible « J'te comprends ma belle. Mais bon tu sais, tu n'es pas la seule à vouloir passer du temps avec moi. Tout Vérone se languit de moi ! » je glousse alors légèrement. C'est le genre de répliques que je sors souvent, d'où le fait qu'on me prenne parfois (souvent) pour quelqu'un imbus de sa personne. Diamante la première d'ailleurs. Cependant maintenant qu'elle a appris à me connaître je sais très bien qu'elle le prendra sous le bon ton, le ton de l'ironie. Car oui, malgré ce que l'on peut penser, je ne suis absolument pas une nana sûre d'elle. Bien au contraire. Et ça Diamante le sait. Et quelque part c'est sans doute pour ça aussi que je suis tant attachée à elle. Elle est la première personne qui a su lire en moi comme dans un livre ouvert en si peu de temps. Alors oui je n'en reste pas moins une fille avec pleins de défauts, tout n'est pas qu'apparence, mais Diamante sait aujourd'hui que je ne suis pas que cette peste que je laisse paraitre.

Après avoir enchainé en faisant la "gaffe" de revenir sur l'épisode du baiser entre elle et moi, ce qui semble dérouter Diamante autant que moi, elle s'amuse de mon malaise en me faisant très bien comprendre qu'elle serait prête à recommencer. Même si ma tête me dit que ce n'est absolument pas une bonne idée et que je devrais bien lui faire comprendre les choses, mon coeur et corps en pense toute autre chose. Elle m'attire, ses lèvres, son corps, son regard aussi, me rendent folle. Alors je ne répond pas, bien trop confuse par mes réactions et les siennes aussi. D'ailleurs je lui suis reconnaissante de me proposer très rapidement de rentrer dans le centre. Ça me permet de passer à autre chose, de discuter de quelque chose qui ne me perd pas autant. « Allons-y beauté! » J'avance alors pleine d'entrain et comme pour lui faire comprendre que j'ai besoin de temps et qu'il faut y aller petit à petit je m'empare de sa main et la tire vers l'entrée du centre. Pour une personne X on pourrait juste ressembler à deux amies, mais pour elle et moi c'est bien plus. Parce que je l'aime, parce qu'elle m'aime et que chaque contact aussi infime soit-il prend des proportions énormes.

Sourire sur les lèvres, je rentre, la main de Diamante dans la main et lance à l'encontre de l'hôtesse d'accueil « Bonjour. J'ai réservé pour deux. » Je n'ai même pas besoin de dire à quel nom, je viens très souvent ici. Souvent accompagnée de mes amies. Cette fois ce sera différent, certes. Mais je serais peut-être plus à l'aise du fait que je me sens un peu comme chez moi ici et que malgré tout, Diamante et moi ne seront pas seules dans son appart et que du coup, il y a moins de chance que ça finisse... d'une manière dangereuse pour moi. L'hôtesse nous salue puis nous amène en direction de la salle de massage qui nous a été réservée. Avant de partir elle nous annonce que les masseurs ne devraient pas tarder. Seules, dans cette "cabine", je lâche enfin la main de Diamante. Inconsciemment, je n'ai pas réussi à le faire avant. Sans doute parce que le fait de sentir sa main dans la mienne me faisait du bien. J'inspecte les lieux et m'aperçoit très vite que c'est une cabine qui nous est souvent réservée à Caro et moi. « C'est derrière ces paravents que l'on peut se changer. » Je la guide donc jusqu'à ces derniers et m'aperçoit d'une chose que je n'avais jamais remarqué avant. Il n'y a aucune séparation visuelle entre les deux paravent. Je comprends alors que ça signifie que je vais devoir me changer devant Diamante. C'est étrange... Cependant je souffle un bon coup et commence à me déshabiller. Non sans un certain malaise. Le stress qui s'empare de moi et encore plus fort que celui que je ressens la première fois que je dois me déshabiller devant un homme. Me vient alors à l'idée que c'est sans doute parce que je tiens plus à elle. Je chasse cependant très vite l'idée et me concentre sur ce que je fais. Prenant soin de ne pas me tourner vers Diamante.

Puis une fois complètement nue, j'entoure mon corps d'une serviette et ose enfin regarder de nouveau Diamante. Elle est de son côté, déjà prête. Et je la trouve particulièrement magnifique. Je m'approche alors dangereusement vers elle, entraîné par l'attraction qu'elle a sur moi. Puis alors que je me trouve à quelques centimètres d'elle, je me dis que c'était peut-être pas une bonne idée. Pourtant je n'arrive pas à regretter le fait de lui avoir proposer de venir ici, avec moi. Et au moment où je m'apprête à approcher mes lèvres des siennes, alors que je n'arrive à me défaire de la force de son regard, les masseurs entrent. Une femme et un homme. Dans un sursaut je me recule alors et lance d'une voix plus aiguë que la normale « Vous nous avez fait peur. » puis je glousse. Je m'approche ensuite du banc de massage, m'allonge et l'homme baisse alors la serviette jusqu'à mes fesses. J'essaie de me détendre et lance malgré tout à Diamante « Bonne séance. » avant de poser ma tête sur l'espace prévu à cet effet.

Au début, ça me détend. Même si il est clair que des millions de choses s'agitent dans ma tête. Diamante, Ermès, Vitto. Caro aussi. Puis de nouveau Diamante. Je repense à tout ce qu'il s'est passé depuis la mort de mon jumeau qui me manque tant. Je repense aussi à notre baiser et une étrange sensation s'empare de mon ventre. C'est vraiment étrange l'effet qu'elle a sur moi... Puis d'un coup, mon corps se contracte lorsque me vient l'idée qu'elle est entrain de se faire masser par une femme. Je me demande alors si la masseuse lui a plu. Si elle préfère le contact des mains sur sa peau de cette dernière ou le mien. Si elle pourrait s'imaginer avec cette dernière. J'essaie alors de me rappeler à quoi elle ressemblait et tente de me convaincre que ce n'est absolument pas son style de femme. En vain. Le stress monte alors de nouveau en moi. L'idée qu'elle est entrain de se faire masser par une autre me révulse. Oui il semblerait que je sois jalouse. Parce que oui, quoique j'en dise, j'aimerais que Diamante soit à moi, rien qu'à moi... Finalement ce n'était pas une bonne idée... Alors d'un coup je lance au masseur « Aie vous me faîtes mal ! » puis me redresse. Il s'excuse me propose de reprendre en me détendant cette fois. « Je suis détendue, vous n'avez seulement pas la main. » Je sais que c'est méchant de ma part. Après tout qu'en peut-il lui que ce soit une femme qui masse Diamante ? « Laissez tomber, j'aimerais plutôt aller me détendre dans un bon bain à bulles. » Mon regard lui fait clairement comprendre qu'il est temps d'aller préparer le bain à bulles. Je lui souris lorsqu'il s'en va puis retourne vers le paravent enfiler mon maillot, regardant avec cette fois beaucoup plus de méchanceté, la femme qui masse encore Diamante. « Dis Diamante, tu viens avec moi ? » dis-je alors frustrée de devoir lui demander et morte de jalousie qu'elle laisse cette conne la toucher. Oui ce n'était vraiment pas une bonne idée...

NB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verona-rpg.forumactif.org/t291-sperenza-la-vie-est-


Bienvenue à Vérone
❝ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste toi et moi... - DIAMANTE & SPERENZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Juste pour rire
» photos du chariot de guerre ( juste monté )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIOLENT DELIGHTS ⊹ :: Verona. :: Circoscrizione uno. :: Marina centro rilattazione.-